La Boîte à outils de Efiscens

 

 

Pour vous aider dans votre recherche de fonds :

- EquiPop lance deux nouveaux mécanismes de financement pour renforcer l'impact social et politique de la société civile en Afrique de l'Ouest 

http://equipop.org/deux-nouveaux-mecanismes-de-financement-pour-renforcer-limpact-social-et-politique-de-la-societe-civile-en-afrique-de-louest/

- 2020 Grants for NGOs and Organisations » Funding Grants for NGOs in Developing Countries : https://www.advance-africa.com/Grants-for-NGOs-and-Organisations.html

- Funding opportunities : https://www.bond.org.uk/hubs/funding-opportunities

- source sans cesse mise à jour, Funds for NGOs                                           https://www2.fundsforngos.org/ 

Donor Tracker. Couvrant 90% de l’aide publique au développement (APD) dans le monde, https://donortracker.org/about

- Coordination Sud "bulletin d'actualité des financements et des ressources".

Conclusion du livre de  Marc-Antoine Pérouse de Montclos   Pour un développement "humanitaire"

Les ONG du xxie siècle, renouveau ou décadence ?

Quel impact les ONG ont-elles donc sur le développement et la démocratisation des pays pauvres ? (...) Pour conclure l’ouvrage, il s’avère

en fin de compte que le problème de fond tient à l’absence de consensus pour convenir de méthodes et d’indicateurs susceptibles d’évaluer

l’impact et les réalisations des ONG (...)

La montée en force de la critique signe-t-elle pour autant l’arrêt de mort des ASI ? Rien n’est moins sûr au vu des complicités

observées entre États et ONG.

Dans tous les cas, il est clair que la poussée des pays du Sud menace l’hégémonie des ONG du Nord.

En témoigne l’apparition d’ASI qui sont basées dans des pays en développement. Il convient certes de ne pas en tirer des conclusions hâtives.

Les ASI du « tiers-monde » ne sont pas forcément appelées à remplacer leurs homologues des pays riches. De plus, le scénario de la décroissance pourrait bien toucher toutes les ONG, du Nord comme du Sud. Celles-ci suivraient alors la pente des syndicats ou des coopératives autrefois en vogue pour proposer des modèles de développement. De fait, les ONG ne prospèrent pas toutes. Même si l’extinction de quelques-unes est largement compensée par la création d’autres associations, certaines disparaissent ou fusionnent, à l’instar d’AMI ou ERM en France. D’autres doivent restreindre leur champ d’action, fermer des programmes à l’étranger, diminuer le nombre de pays où elles interviennent, voire se recentrer uniquement sur des activités à l’échelle nationale ou locale, à l’instar de la Cimade protestante ou de l’Iiro musulmane, qui sont pourtant situées à des pôles extrêmes sur le plan religieux.

Assurément, la globalisation n’est pas à sens unique. Tous les cas de figure sont possibles et il faudra suivre l’évolution des acteurs de la solidarité internationale avec attention pour apprécier les tendances générales de la mouvance des ONG à travers le monde, entre uniformisation, fragmentation, dispersion… et dilution.

Efiscens   Pour des actions solidaires, concrètes, efficaces et pérennes           Dakar/Sénégal  - Praia/Cap Vert     irene@efiscens.com